SINGLE POST

Top 5 quid ? – Station Bir-Hakeim

L’empreinte d’André Malraux

André Malraux, écrivain et homme politique, est l’auteur des « stations culturelles » du métro de Paris. Chargé des affaires culturelles dans le gouvernement gaulliste, le ministre décide de transformer les stations : de simples lieux de passages, Malraux souhaite les voir raconter l’histoire de Paris, de la France. La station Grenelle renommée Bir-Hakeim en est un exemple.

Le marché de Noël

Au départ de la station Bir-Hakeim, il est possible de rejoindre le marché de Noël de Bir-Hakeim, tenue annuellement au pied de la tour Eiffel. Les commerçants des quartiers de l’arrondissement se rassemblent pendant la période des fêtes pour présenter leurs produits dans des kiosques extérieurs.

Le pont Bir-Hakeim

La station Bir-Hakeim est située sur la rive gauche, au pied du pont Bir-Hakeim qui traverse la Seine. Le pont offre une des plus belles vues de Paris. Cette opinion est probablement partagée avec les Danois, qui ont offert à la ville de Paris une statue équestre installée sur une placette du pont. Intitulée la France renaissante, la statue est accessible à partir du belvédère du pont de Bir-Hakeim et offre une vue imprenable de la tour Eiffel.

Les incontournables près de la station

Trois attraits incontournables situés à moins de 1 kilomètre de la station Bir-Hakeim, sur la rive gauche : tour Eiffel, Maison de la culture du Japon et champ de Mars. Le musée du quai Branly – Jacques Chirac (anciennement appelé musée des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques) est accessible depuis la station de métro Bir-Hakeim (1, boulevard de Grenelle).

La place Bir-Hakeim

La place Bir-Hakeim n’est pas à Paris, mais à Lyon où elle occupe un espace important entre l’avenue Félix Faure et Jules Jusserand.

Revenir à la Station Bir-Hakeim

sation_metro_bir_hakein_2