SINGLE DESTINATION

Carcassonne se classe parmi les cinq villes les plus visitées de France. La ville d’une superficie de 65 km2 s’épanouit dans les plaines de la basse vallée de l’Aude au cœur du triangle Toulouse, Montpellier et Barcelone. Elle est à la croisée des grands axes de circulation : de la mer Méditerranée à l’océan Atlantique, de la chaîne des Pyrénées au massif des Cévennes. Carcassonne est reconnue notamment pour sa cité médiévale, pour son canal du Midi, pour son festival d’été et ses feux d’artifices à grand déploiement.

Ville de Carcassonne

Carcassonne est une commune française située dans le sud de la France entre Toulouse et Narbonne. Faisant partie du département de l’Aude dans la région du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, la ville est construite sur les bords du fleuve Aude d’une longueur de 224 km qui prend sa source dans la chaîne des Pyrénées. Carcassonne se divise en deux parties : la ville basse et la cité fortifiée connue sous cité de Carcassonne.

Cité de Carcassonne

En région cathare et située au sud-est de la ville actuelle, la cité de Carcassonne est un joyau architectural à l’époque du Moyen Âge. L’ensemble de la cité fortifiée domine le fleuve Aude. Au cœur de la ville historique, les enceintes, le château comtal et la basilique Saint-Nazaire sont mêlés aux monuments anciens, aux ruelles pavées de vieilles pierres et aux maisons médiévales. Depuis 1997, la cité de Carcassonne est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le château, la basilique et les enceintes sont des possessions de l’État gérées par le Centre des monuments nationaux. Le reste de la petite ville, notamment les lices et les maisons, appartient au domaine municipal.

La cité de Carcassonne émerveille les deux millions de visiteurs venus admirer l’une des belles forteresses d’Europe. Constituée d’une double enceinte, les murs extérieurs sont épaulés de contreforts et percés de quatre portes : la porte Narbonnaise (située à l’est), la porte Saint-Nazaire (située au sud), la porte d’Aude (face au fleuve) et la porte du Bourg (du côté de l’ancien bourg Saint-Vincent).

Le Vieux-Pont construit au XIVe siècle est typique d’une construction médiévale. Jusqu’au XIXe siècle, il était le seul lien de passage entre la cité médiévale et la Bastide Saint-Louis (appelée aussi ville basse). L’histoire de la cité de Carcassonne est tributaire des multiples invasions menées notamment par les peuples migratoires, arabes et francs.

Histoire de la cité de Carcassonne

Occupé dès le Néolithique, le territoire sur lequel est défini Carcassonne se rattache, tout comme ses compères Albi, Narbonne et Toulouse, à l’époque gallo-romaine. Située entre le bassin méditerranéen et le reste de la Gaule romaine, Carcassonne était une étape importante sur la route des vins. Son histoire s’apparente à d’autres cités et régions de la France qui ont été envahies par des peuples dits barbares. Au Ve siècle, le peuple germanique Wisigoth (les Goths de l’ouest) prend possession de la cité romaine Carcassonne et y restera pendant trois siècles. Notons qu’à son apogée, au VIe siècle, le royaume des Wisigoths s’étend de la Loire à l’Andalousie avec comme capitale Tolède.

Clovis, chef des Francs de la dynastie des Mérovingiens, fait une avancée significative avec son armée en envahissant l’Aquitaine (nom donné à une région ancrée sur la façade Atlantique et le versant nord des Pyrénées). Le Languedoc méditerranéen est séparé du Languedoc toulousain. Les Francs tentèrent à plusieurs reprises de prendre la cité de Carcassonne sans toutefois réussir, car dès leur prise de possession les Wisigoths avaient renforcé le système de défense de la ville commencé par les Romains. Malgré ce moyen de défense, le royaume wisigothique connaît un affaiblissement en raison de plusieurs attaques contre la cité.

Au VIe siècle, le christianisme fait une percée majeure dans plusieurs royaumes installés sur les anciens territoires de l’Empire romain. Carcassonne « la romanisée wisigothique » devient Carcassonne «la chrétienne » après l’installation d’un diocèse. Puis, les incursions arabes menées notamment par les Sarrasins de confession musulmane dans le sud de la France conduisent à la fin du royaume des Wisigoths dans la Septimanie (en référence aux sept cités : Elne, Narbonne, Carcassonne, Béziers, Agde, Maguelone, Nîmes). Les Arabes, en 725, prennent le contrôle de la ville jusqu’au moment où Pépin le Bref, roi des Carolingiens, les écarte en 759. Sous la dynastie carolingienne, Carcassonne est dans le giron des comtés de Toulouse.

Dès le IXe siècle, les comtes et vicomtes de Carcassonne dominent la cité sporadiquement jusqu’au début du XIIIe siècle. Le pouvoir des familles comtales s’affirme grâce notamment aux nombreuses alliances avec les comtes de Toulouse. Cependant, la cité de Carcassonne connaît dès 1208 un destin sombre lorsque le pape Innocent III initie une première croisade contre l’hérésie et les cathares. La croisade des Albigeois, menée entre 1208 et 1229, porte un coup fatal dans l’histoire du Languedoc et, bien évidemment, dans celle de Carcassonne.

Fondé dès le Xe siècle, le catharisme est un nouveau mouvement religieux qui s’inscrit dans le catholicisme. Le mouvement cathare progresse d’une façon fulgurante dans le sud de la France et, plus particulièrement, dans le Languedoc et le midi toulousain. Défendu férocement par les Albigeois qui se donnaient le nom de cathares (purs), le catharisme ne reconnaissait aucunement l’autorité

papale. Qui plus est, il condamnait l’Église catholique romaine parce qu’elle bafouait l’idéal de vie et de pauvreté du Christ. Les cathares ont été particulièrement supportés par deux grandes familles associées aux maisons de Toulouse et Trencavel. Accusés d’hérésie, le comte de Toulouse et son vassal, le vicomte de Carcassonne, sont spécifiquement ciblés par cette première expédition des croisés.

Le 1er août 1209, la cité est assiégée par les croisés. Raymond-Roger Trencavel rend les armes en échange de la vie sauve de ses habitants. Il meurt quelques mois plus tard emprisonné dans son château. La cité des comtes est démantelée. Les terres sont données au chef de l’armée des croisés. Carcassonne est sous la tutelle de Simon de Montford, puis de son fils Amaury VI de Montford. Ce dernier, incapable de gérer la seigneurie, la cède à Louis VIII de France qui cherche à reconquérir l’Aquitaine. Cependant, le tonnerre de la vengeance gronde toujours sur Toulouse et Carcassonne à travers les combats de la croisade des Albigeois menée partout dans le sud de la France. Le comte de Toulouse se ligue contre le roi de France et, grâce à cette vengeance, Raymond III Trencavel reprend possession de Carcassonne en 1224.

Le roi du royaume de France, Louis VIII, lance quelques mois avant sa mort en 1226 une nouvelle attaque chassant définitivement la famille Trencavel. Le grand bourg féodal est désormais rattaché officiellement au domaine royal de France. Ainsi, en 1226, la cité de Carcassonne devient le siège d’une sénéchaussée, c’est-à-dire une circonscription administrative, financière et juridique. Gouvernée par des sénéchaux, il était primordial de démontrer au peuple carcassonnais que la cité carcassonnaise était le lieu du pouvoir royal. La ville et l’ancien palais des vicomtes sont alors transformés en véritable forteresse.

N’oublions pas que pendant toutes ces années de croisade albigeoise, les habitants de la cité ont vécu dans un régime de terreur. La chasse aux cathares mène à une période d’inquisition sauvage, de dénonciation, de torture et de bûchers. Les Carcassonnais révoltés ont été chassés de la ville par Louis IX en 1228 avec l’autorisation de s’installer dans la partie basse de la ville. Une nouvelle ville, la Bastide, dite la Bastide Saint-Louis, est alors construite en contrebas de la cité médiévale.

La prospérité économique de la ville basse au XVIIe siècle anticipe une fin inéluctable de la cité médiévale. Le déménagement du tribunal de justice (présidial) en 1657 dans de nouveaux quartiers vers la ville basse entraîne un déclin inexorable de la vieille ville. La Bastide Saint-Louis domine, s’agrandit et s’émancipe grâce à l’industrie des draperies.

Sous la Révolution française, l’ancien domaine royal est utilisé comme arsenal puis, abandonné. La cité de Carcassonne est amputée de sa fonction municipale

et devient un quartier pauvre. Au milieu du XVIIIe siècle, peu d’habitants y demeurent. Le château comtal est transformé en prison.

Dès le XIXe siècle, l’histoire de la puissante cité de Carcassonne se raconte à travers les vestiges de ses enceintes, de son château, de ses ruelles et à travers les entrailles de ses pierres.

La cité de Carcassonne, une architecture de fortification

La cité de Carcassonne qui s’étend sur une petite superficie de 11 ha est ceinturée d’une double enceinte d’une hauteur impressionnante. Les remparts sont flanqués de nombreuses tours de défense dont la tour du Trésau qui fut la première construite au XIIIe siècle. La tour est aussi appelée tour du Trésor. Elle doit son nom au fait qu’elle abritait l’administration fiscale. Le plus ancien rempart, identifié comme l’enceinte intérieure, dont la construction remonte à l’époque romaine et wisigothique est doté de 26 tours.

Les rois de France complétèrent la construction de la cité fortifiée. Plus précisément, c’est le roi Louis IX (1214-1270) qui ordonne l’érection d’un second rempart dans le but de contrer les invasions. L’enceinte extérieure est aménagée avec une grande quantité de tours rondes et un ingénieux système de défense. Les deux enceintes sont séparées par les lices (palissades) qui, à elles seules, reproduisent l’originalité de l’édification militaire.

Dès le XIIIe siècle, la bourgade carcassonnaise revêt le grand manteau d’une cité médiévale évoquée par ses poternes aux murailles flanquées de barbacanes, ses rues étroites et pentues et ses vieilles maisons de pierres. Considérée comme la plus grande forteresse d’Europe, elle constitue un lieu de protection impénétrable. Par exemple, au moment de la guerre de Cent Ans et des guerres de religion la ville historique résiste aux échauffourées et aux nombreux assauts dirigés par les Anglais et les protestants.

Le château comtal

Construit au XIIe siècle, le château comtal fait la part belle à la cité médiévale. Adossé au rempart intérieur, le château, appartenant au Trencavel, a été construit dans la continuité d’une cité forteresse. À l’origine, l’enceinte du château est flanquée de neuf tours de guet. Le château est conçu sur un plan en forme de parallélogramme qui s’étend du nord au sud. Le château est aménagé avec deux corps de logis, une cour centrale, des ponts et un donjon. En 1150, une petite chapelle est construite. Au XIIIe siècle, un étage supérieur s’ajoute lors de la possession de Carcassonne par les rois de France.

L’expansion du château comtal est tributaire de la puissance et de la prospérité de la famille Trencavel. Les Trencavel, dans la langue d’oc (occitan, langue littéraire de laquelle émerge la poésie des troubadours) qui signifie «tranche bien», était une riche famille de seigneurs à l’époque féodale. L’étendue de leur

territoire et les unions contractées par différents mariages ont placé les Trencavel à la tête des vicomtés d’Albi, de Nîmes, de Carcassonne, de Razès, de Béziers et d’Agde. Bernard Aton IV, fils de Raymond-Bernard Trencavel et d’Ermengarde, sœur de Roger, comte de Carcassonne sans héritier, fît construire le château appelé aussi palatium.

La basilique Saint-Nazaire

Commencée au XIe siècle au moment où la cité de Carcassonne est prospère et entourée de deux faubourgs (Saint-Vincent et Saint-Michel), la basilique Saint-Nazaire (connue aussi sous Saint-Nazaire et Saint-Celse) est achevée au XIVe siècle. La basilique dédiée à saint Nazaire, martyr chrétien dont les reliques se trouveraient toujours avec celles de son disciple Celse dans l’église Saint-Ambroise à Milan, présente un heureux mélange d’influence romane et gothique. La nef sobre et obscure de l’époque romane contraste avec les parties décorées et lumineuses des transepts et du chœur de l’époque gothique. Les vitraux sont eux aussi d’une grande richesse décorative par leur double identité romano-gothique. L’iconographie des vitraux présente des épisodes de la vie de Jésus et de ses apôtres. Les prouesses techniques de l’éclatement du verre oxydé, inonde le chœur d’une lumière chaude et nuancée qui interpelle inévitablement vers un mysticisme.

L’extérieur de la cathédrale est entièrement paré d’une pierre de grès. Tout comme l’intérieur, l’ensemble architectural porte la marque des époques romane et gothique. L’étage inférieur est fait d’un avant-corps percé d’un portail unique en son centre. Les murs sont soutenus de contreforts déposés à distance égale qui encadrent les fenêtres étroites à arcs brisés. L’étage supérieur épouse davantage le style gothique avec ses clochetons, rosaces, gargouilles, linteaux fignolés et piliers élancés.

La cité restaurée au XIXe siècle

Grâce à l’archéologue Jean-Pierre Cros-Mayrevieille, la cité de Carcassonne, devenue une carrière de pierre, fut sauvée de la destruction. Ce sont toutefois les architectes français Eugène Viollet-le-Duc et Louis Boeswillwald qui sont à l’origine des nombreuses restaurations effectuées entre 1853 et 1912. Les travaux ont touché plus particulièrement les remparts, le château et la basilique.

Canal du Midi

Le canal du Midi est un chantier amorcé par Pierre-Paul Riquet entre 1666 et 1681, reliant à l’origine Toulouse à la Méditerranée. Jumelé au canal de la Garonne, le canal du Midi est également présenté comme le canal des Deux-Mers qui fournit une voie navigable entre la Méditerranée et l’océan Atlantique. Jadis utilisé comme voie de transport de marchandises et de personnes, le canal du Midi est aujourd’hui un lieu de plaisance et touristique.

Depuis 1996, le canal du Midi est classé au patrimoine historique de l’UNESCO. Le canal se navigue à partir de petits embarquements ou de bateau de croisière. Écluses, ponts, aqueducs, ponts-canaux agrémentent un parcours de 240 km.

De Toulouse à Sète, les berges du canal sont bordées d’arbres à essences variées offrant un parcours bucolique pour la randonnée à pied ou à vélo.

Carcassonne, un carrefour

Située à environ 60 km de la Méditerranée, Carcassonne est un carrefour important du sud de la France. Sa situation géographique incite les nombreux déplacements vers les villes voisines. Par exemple, la commune est située à environ 1 heure de Toulouse (98 km), à 1 h 10 de Narbonne (119 km), à 1 h 30 de Montpellier (150 km) et à 1 h 10 de Perpignan (119 km).

Se déplacer vers Carcassonne

Aéroport Carcassonne

Aéroport Sud de France Carcassonne est le principal aéroport de la ville. Les liaisons sont assurées notamment par la compagnie Ryanair vers l’Angleterre, l’Irlande, l’Écosse, la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et le Portugal.

Aéroport Toulouse Blagnac

L’aéroport dessert la plupart des villes de France et plusieurs destinations internationales.

Train

La gare SNCF de Carcassonne est la gare principale pour toutes les destinations

Voiture

Pour les automobilistes qui souhaitent se rendre à Carcassonne, il est préférable de prendre l’autoroute A9/A61 : sortie 24 – Carcassonne Est. Suivre D6113 direction Carcassonne.

Bus

Le transport en commun Carcassonne est aussi un moyen efficace pour se transporter dans la ville. Les bus sillonnent les rues de Carcassonne à partir d’un réseau de 11 lignes.

Hébergements et restauration

Carcassonne offre un large éventail d’hébergement pour tous les goûts et tous les budgets: hôtels, chambres d’hôtes, résidence de tourisme ou encore style camping Carcassonne. L’Office de tourisme peut vous conseiller et vous offrir une liste des lieux d’hébergements, d’activités, de restauration ou encore faire une réservation pour un restaurant Carcassonne.

Carcassonne, la sportive

La ville de Carcassonne possède plusieurs infrastructures sportives et clubs sportifs : un complexe omnisports de 6 500 m2, dix stades dont le stade Albert-

Domec pouvant accueillir 10 000 personnes, six gymnases, une salle polyvalente, trois piscines, un terrain de golf et un hippodrome.

Voici les principaux clubs de sports associés à la ville de Carcassonne :

Carcassonne rugby :

deux clubs sont associés à la ville. Le club de rugby à XIII est connu sous le nom d’Association Sportive Carcassonne XIII (ASC) et le club de rugby à XV identifié sous Union sportive carcassonnaise X (USC).

Carcassonne football :

identifié comme le Football Agglomération Carcassonne.

Carcassonne basketball :

portant le nom de Sport Olympique Carcassonnais Basket.

Carcassonne handball :

connu comme le Handball Club Carcassonnais.
Le football américain est aussi pratiqué avec l’équipe des Blackhawks.

Climat de Carcassonne

En raison de deux à trois mois de sécheresse pendant l’été, le climat de Carcassonne peut se définir dans un type supra méditerranéen. La température de Carcassonne est typique des régions du sud. Elle se caractérise par des étés chauds et secs pour les mois de juillet et août. La météo Carcassonne annonce des jours de pluie généralement au mois d’octobre et de novembre. Les hivers connaissent peu de froid et de gel et les automnes sont doux.

Festival de Carcassonne

Depuis plus de dix ans, le festival Carcassonne accueille chaque été plus de 200 000 visiteurs de France et de l’étranger venus assister à l’un des grands événements culturels de la ville. Plus d’une centaine de spectacles sont offerts sur une douzaine de scènes : théâtre, opéra, musique classique, danse, concerts et spectacles variés. De grandes vedettes de la chanson sont invitées chaque année. En 2015, Johnny Hallyday, Patrick Bruel, Cœur de Pirate et Soprano se sont produits sur la grande scène la Fajeolle.

Cap cinéma Carcassonne

Nouveautés, primeurs et films de répertoire sont à l’affiche dans ce cinéma.

Adresse : 9, boulevard Omer Sarraut, 11000 Carcassonne, France.

Informations pratiques Carcassonne

Midi libre Carcassonne

Midi libre Carcassonne est un journal numérique sur l’actualité, les faits divers, le sport, l’économie, la culture et les loisirs, la société avec des rubriques spécifiques comme les offres d’emploi Carcassonne.

Mairie de Carcassonne

32, rue Aimé Ramond

11835 Carcassonne

Téléphone : +33 0 468 777 111

SPA Carcassonne

La société protectrice des animaux est située non loin de la cité médiévale.

Adresse : chemin de la SPA, 11090 Berriac, France

Conforama Carcassonne

Chaîne de magasins vendant des meubles, des électroménagers, des produits dans les différentes gammes électroniques et décoratives pour la maison.

Adresse : ZAE La Ferraudière II, rue Paul Vaillant Couturier, 11000 Carcassonne, France.

Cultura Carcassonne

Chaîne de livres, de disques, de DVD, de jeux vidéo et de consoles.

Adresse : 164, rue Costeplane, 11000 Carcassonne, France

Retourner en Occitanie

Catégories Carcassonne

La Cité de Carcassonne
la cité de Carcassonne.....
carcassonne expedia de https www expedia de billigflug carcassonne ...
Consignes à bagages à Carcassonne
Menu principale de Carcassonne
Carcassonne « Where in the World are the Brills?
44 Carcassonne HD Wallpapers | Backgrounds - Wallpaper Abyss
... to contact excursion Costa Brava - Carcassonne (France) directly
File:Carcassonne 21.jpg - Wikimedia Commons
infos carcassonne carcassonne carte carcassonne carte france carte de ...
infos carcassonne carcassonne carte carcassonne carte france carte de ...
cité de carcassonne pont Levi, Medieval fortress Levi bridge